Assurer un logement peut s’avérer compliqué lorsqu’on est plusieurs à l’habiter ! Les questions se posent : qui paient quoi ? Qu’est-ce qui est obligatoire ? Qui est responsable en cas de dommage ? Que faire lorsque l’un des colocataires s’en va ? Voici quelques éléments de réponse.

Quelles garanties ?

La garantie obligatoire risques collectifs pour au moins l’un des colocataires couvre les dégâts occasionnés à l’immeuble mais pas ceux causés aux voisins ni vos biens. Il est donc fortement recommandé de souscrire aussi une assurance multirisques habitation. Chaque occupant du logement devrait aussi être assuré pour la responsabilité civile. Au début de la colocation, le propriétaire devra recevoir une attestation d’assurance, à lui renvoyer chaque année. Dans le cas contraire, il peut mettre fin à la location, ou décider de souscrire lui-même une assurance pour votre compte. Dans ce cas, il ajoutera la cotisation au montant du loyer et seuls les risques locatifs seront couverts, mieux vaut donc que vous preniez l’initiative de votre côté.

Quelle option choisir ?

Vous avez plusieurs possibilités. Si vous avez opté pour un bail unique, vous pouvez soit prendre un contrat d’assurance multirisques habitation commun, soit vous assurer individuellement. Si vous avez choisi un bail par personne, alors vous devrez forcément chacun souscrire à un contrat d’assurance habitation individuel. Dans le cas d’une assurance commune, citez bien les noms de chaque colocataire sur le contrat. De cette façon, en cas de sinistre, vous serez tous responsables à hauteur du loyer que vous payez. Dans le cas de plusieurs assurances individuelles, choisir le même assureur pour tout le monde vous permettra de simplifier les démarches.

En cas de changement

L’un des colocataires abandonne ses études ou les termine avant les autres, décide de déménager pour se rapprocher de sa famille, ou encore trouve tout simplement un appartement à part… C’est le moment de le remplacer pour éviter que sa part de loyer ne devienne un poids pour les autres occupants. Quel impact sur l’assurance ? Si un contrat d’assurance commun avait été signé, il faut faire un avenant au contrat à l’occasion de l’arrivée du nouveau colocataire. Si vous aviez choisi les contrats individuels, alors l’ancien occupant doit s’occuper de résilier son assurance et le nouveau d’en souscrire une.